Les enjeux contemporains de l’écriture

Cet article de Jacques Ladsous, vice-président du Conseil supérieur du travail social et vice-président des Centres d’entraînement aux méthodes d’éducation active (CEMEA), évoque l’expérience d’ateliers d’écriture dans une cité de la banlieue parisienne, « le Bois l’Abbé », en 2005 au moment des émeutes fortement médiatisées dans les banlieues.
La proposition qui a été faite par les animateurs de quartier consistait à mettre en mots les phénomènes de violence puissamment ressentis par les jeunes de cette cité via un support qui leur parle : le rap. Le groupe se rencontrait chaque mercredi de 14h à 16h et n’était pas constitué systématiquement des mêmes personnes d’où une participation de quarante à soixante jeunes, dont une quinzaine régulièrement présents durant une période de deux à trois mois.
Un écrivain journaliste, Gérard Streiff, a participé activement à la détermination d’un objectif commun : la conception d’un livre. Ce projet a rencontré un franc succès dans les quartiers et leur création, « L’inconnu du B.L.B » a même été éditée en 2009 chez Ères.
Si cet ouvrage a été qualifié de « polar », il est surtout révélateur d’une envie de vivre de ces jeunes sans être stigmatisés comme étant des personnes virulentes en quête de sens mais plutôt comme étant reconnus comme des individus capables de créativité au sein de territoires odorants, colorés, pluriculturels et festifs. Lieux qui permettent l’émergence d’une expérience humaine de qualité.
Si les moins enthousiastes ne perçoivent pas le lien entre de telles actions et des démarches de socialisation, l’auteur évoque ici l’exemple d’un des jeunes concernés par ce projet qui, devenu adulte, est auteur de scénarios. Il nous invite à évaluer la qualité formative de cette initiative : tous ont appris à s’exprimer et à être des vecteurs d’espoir, telles « quelques fugitives lumières (les lucioles) pour apaiser nos inquiétudes ».

Référence: Jacques LADSOUS extrait de « Vie sociale »: Enjeux contemporains d’écriture, Nouvelle série n°9, mars 2015, érès éditeur.


Christelle Vanderplancke

Formatrice à l'Ecole nationale de protection judiciaire de la jeunesse. Auparavant, intervenante à l'IRTS de Loos (59) et à l' EES de Lille (59). 25 ans d'expérience professsionnelle comme éducatrice spécialisée dans différents établissements.

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *