Les mineurs isolés étrangers, acteurs modernes du marché global

Dans sa livraison du premier trimestre 2014, la Revue Européenne des Migrations Internationales (REMI), qui est éditée par l’Université de Poitiers, présente, dans un article de l’ethno-psychologue Francesco Vacchiano, l’état des travaux du laboratoire MIGRINTER (UMR 7301, CNRS-Université de Poitiers) sur la migration indépendante des mineurs à l’échelle internationale.
L’auteur poursuit un travail sur ce qu’il appelle « le nouveau rôle des adolescents dans la migration internationale, en lien avec les changements contemporains du lien social et de la subjectivité ». Francesco Vacchiano voit les adolescents migrants comme les protagonistes d’un processus de signification du monde, de négociation de l’appartenance et de revendication de citoyenneté, « qui trouve dans l’accès à la mobilité l’une des dimensions les plus considérables ». Ces adolescents ont en commun leur désir d’assimiler les formes et les normes du monde actuel et ils incarnent, dans leurs migrations, l’une des illustrations du développement du marché global de nature capitaliste. Quel que soit son pays d’origine et son parcours migratoire, l’adolescent prend conscience de son exclusion, de son origine sociale (le bas de l’échelle), et envisage la migration comme la promesse d’une vie « plus digne », « plus moderne ».
L’auteur rejoint l’analyse de Paula S. Fass : «L’adolescence devient une identité universelle dans le contexte de la mondialisation en même temps que les accessoires et la culture juvénile se répandent partout par les mêmes canaux qui constituent la globalisation.»
Dès lors, être mobile, c’est prétendre au succès. Ceux qui détiennent le pouvoir (économique, politique, social) ainsi que les touristes, les sportifs de haut niveau, etc., sont mobiles. Partir, c’est aussi défier un ordre social injuste. L’enfant est vu par ses parents, immobiles, comme le salut de la famille, dans un contexte d’épuisement des figures d’autorité traditionnelle (discrédit du père).

Référence :VACCHIANO Francesco, « A la recherche d’une citoyenneté globale. L’expérience des adolescents migrants en Europe ». Revue Européenne des Migrations Internationales, 2014, vol.30, n°1, p.59-75.


Philippe Vanrietvelde

Éducateur à la Protection Judiciaire de la Jeunesse (PJJ) de1998 à 2013. Formateur à l’École Nationale de la PJJ depuis 2013

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.