Maman et vigilante !

À en croire les auteurs de cet article, de nombreuses études américaines questionnent les modalités de surveillance et de contrôle par les parents des comportements et habitudes de leurs adolescents.
L’étude ici conduite par Judith G. Smetana et Wendy M. Rote, très américaine dans le traitement des données, vise donc à décrire ce que souhaitent savoir les mères des activités, personnelles ou plus «conventionnellement répréhensibles», de leur progéniture. Sur le plan méthodologique, leurs conclusions prennent appui sur trois entretiens, menés durant un an, avec 169 mères élevant (pas nécessairement seules, mais c’est ici le « métier de maman » qui est expertisé) des adolescents âgés de 15 ans, dans deux villes du Nord-Est des États-Unis. La typologie des objets de surveillance met à jour trois types d’activité : les proprement personnelles (gestion de l’argent de poche, de la sociabilité numérique, du téléphone), celles qui par essence demandent prudence et vigilance (fumer de la marijuana, boire de l’alcool,etc.) et celles qui relèvent à la fois des deux aspects (l’intimité affective, accès à la pornographie).
L’étude conclut que plus les jeunes grandissent, plus la curiosité des mères diminue, en tout cas pour les activités personnelles. Leur vigilance reste accrue plus longtemps en ce qui concerne les activités répréhensibles, surtout quand des facteurs de risques environnementaux sont présents. La recherche met en valeur un cercle vertueux, qui veut qu’à la suite de risques de déviance repérés, le niveau de surveillance augmente, ainsi que le rapport d’autorité, jusqu’à la diminution des problèmes. Elle montre aussi une surveillance plus intense des adolescentes, et plus présente  au sein des familles les plus pauvres.
Dernier résultat intéressant, la corrélation entre surveillance et accès à l’autonomie. Une approche qualitative de cet échantillon révèle en effet une conscientisation de la nécessité pour les mères d’alléger leur vigilance, de se faire moins intrusives, en vue de favoriser l’autonomisation de leurs enfants.

Référence: SMETANA, Judith G.  et ROTE, Wendy M. «What do mothers want to know about teens’ activities ?» Journal of adolescence, Volume 38, Janvier 2015.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.