Des outils d’évaluations pour un accompagnement efficient

Dans cet article, Nicolas Favez présente les résultats de recherches en psychologie développementale et en psychothérapie, notamment depuis les années 90, qui mettent en relief l’importance des facteurs relationnels parentaux mais aussi familiaux dans le fonctionnement psychologique de l’enfant.

Cinq dimensions spécifiques du fonctionnement familial sont reprises ici et explicitées afin d’avoir une approche du développement psychologique de l’enfant en tenant compte de son contexte familial et en tentant de mesurer les interactions et leurs conséquences sur l’équilibre des enfants. Des instruments d’évaluation ont été mis en place, toutes orientations confondues (psycho-dynamique, cognitive-comportementale, systémique). Nicolas Favez fait ici le choix d’en présenter trois qui permettent d’évaluer la distance émotionnelle, la flexibilité, la communication, la bienveillance émotionnelle  et l’organisation temporelle. Ces trois méthodes et instruments d’évaluation sont :

– Le jeu tri-logique de Lausanne1 pour observer comment la triade père-mère-bébé permet ensemble la résolution d’une tâche et également quelles émotions sont exprimées et partagées entre les partenaires.

– L’échelle d’évaluation de la cohésion et de l’adaptabilité familiale2 concerne les familles avec enfant dès l’âge de 10 ans et est constitué de questionnaires très courts et rapidement exploitables.

– Le questionnaire de sécurité dans le sous-système parental3 développé pour évaluer comment l’enfant dés l’âge de 8 ans fait face au conflit entre ses parents. Ici c’est l’enfant lui-même qui répond au questionnaire constitué de 43 items évalués sur une échelle de 1 à 44.

Des effets significatifs des thérapies familiales qui se sont notamment appuyées sur ces instruments ont d’ailleurs pu être observés sur les troubles des conduites, la délinquance et les abus de substances chez les jeunes par exemple.

Cet article a donc le mérite de présenter des approches pertinentes lors de l’examen clinique des enfants et adolescents. Elles permettent l’évaluation des facteurs de risques et des facteurs protecteurs au sein du contexte familial où le jeune a grandi. Ces supports d’évaluation mériteraient d’être davantage connus et utilisés par les professionnels en France, de façon à apporter d’une part un éclairage scientifique aux dysfonctionnements familiaux mais aussi aux richesses familiales ; et à développer d’autre part des outils précieux au service des jeunes telle la mise en place du travail de guidance parentale, de prévention, d’accompagnement, etc.

Référence : FAVEZ Nicolas, « L’évaluation du contexte familial dans l’examen psychologique de l’enfant », Neuropsychiatrie de l’enfance et de l’adolescence n°3-Mai 2013-Vol 61-N°3, pp.176 à 181

1 Lausanne Trilogie Play (LTP)

2 Family Adaptability and Cohesion Evaluation Scales (FACES)

3 Security in the Interparental Subsystem Scale (SIS)

4Une version française de ce dernier instrument est actuellement en cours de validation.

Christelle Vanderplancke

Formatrice à l'Ecole nationale de protection judiciaire de la jeunesse. Auparavant, intervenante à l'IRTS de Loos (59) et à l' EES de Lille (59). 25 ans d'expérience professsionnelle comme éducatrice spécialisée dans différents établissements.

More Posts


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.