Les garçons, l’amour, la sexualité: une jeunesse sous surveillance ?

Les dossiers du Centre d’observation public de l’Éducation surveillée (Copes) de Savigny-sur-Orge, qui reçoit les mineurs adressés par le tribunal de la Seine, constituent une source d’une exceptionnelle richesse, plus riche encore que les classiques dossiers judiciaires. Jusqu’à ce jour, ils n’ont guère été explorés que pour faire l’histoire de la justice des mineurs et de l’observation alors qu’ils permettent aussi d’étudier au plus près la sociabilité des jeunes des classes populaires . En effet, l’immense majorité des adolescents placés à Savigny-sur-Orge sont fils d’ouvriers ou d’employés, parfois de petits commerçants ou d’artisans, très rarement de cadres ou de professions libérales. L’un des premiers mérites de Régis Révenin, même si ses sources sont loin de